Consommer des aliments fermentés, une bonne habitude à prendre au quotidien…

img_20180717_211941

La fermentation, vous connaissez? On en parle beaucoup pour l’instant et de grands chefs tel San Degeimbre ont inscrit ce processus dans l’ensemble de leur menu. Ca a attisé ma curiosité et puis… quelques recherches plus tard, me voilà documentée sur tous ses bienfaits, la facilité du processus de fabrication et bien évidemment la diversité de saveurs que ça rajoute aux repas quotidien. En bref: je me suis  découvert une réelle passion! Envie d’en savoir plus? 

Vous avez déjà entendu parler de « microbiote » ? En bref, ce sont tous les microbes, levures, bactéries… qui constituent votre flore intestinale.

A savoir : un microbiote en bonne santé est évidemment un facteur clé de bonne digestion mais pas que… Il a un rôle prédominant sur le système immunitaire en général et donc sur la santé (et le moral !). Il permet notamment la synthèse de certaines vitamines indispensables (K, B,…).

Il me semble donc évident qu’on doit en prendre soin.

Comment ?

De par le passé, je consommais pas mal de probiotiques achetés en pharmacie pour me renforcer. Le hic : ça coute cher et ce sont des mélanges plus ou moins efficaces, sans qu’on puisse vraiment le vérifier. Ça ne me plaisait donc pas cette idée… Quelques recherches (et tests grandeur nature) plus tard), je me suis rendue compte qu’on pouvait aider le microbiote simplement en ajoutant à notre menu quotidien certains aliments. Et puis, quelques articles (et tests aussi, miam) de la cuisine lactofermentées de San Degeimbre (L’air du temps** ou pour les bourses plus frileuses dont je fais partie : San (au Sablon, Sainte-Catherine et Gand)) ont terminé de me convaincre de me lancer : c’est simple, gouteux et bon marché… Voilà exactement ce que je voulais ! J’ai donc commencé la (lacto) fermentation !

Késako ?

Des aliments “vivants” qui se transforment grâce à un procédé simple de fermentation . Ils changent alors de saveur, de texture et se bonifient en éléments nutritifs et le must : certains se conservent pendant des mois. C’est pas beau ça ? Concrètement, l’ajout d’un ferment (saumure, kefir, levain,…) change le pH des aliments qui deviennent de plus en plus acides, ce qui empêche tout développement de bactéries et autres vilaines bestioles indésirables et qui permet à l’aliment d’être conservé très longtemps. Ce changement de pH implique aussi le développement de probiotiques et de certaines vitamines qui n’étaient pas présentes avant la fermentation.

Et bref, quels sont les bénéfices des aliments fermentés ?

  1. Conserver les aliment de manière écologique, sans gaspillage: vous aussi vous en avez marre des choux en tout genre de votre panier bio en hiver ? Vous ne savez plus du tout quoi en faire à un moment ? Je vous propose la réalisation des jolis bocaux..
  2. Réduire voire éliminer totalement le lactose !! Et ça c’est waouh, parce-que je ne vous l’ai jamais dit mais je suis hyper intolérante…
  3. Amener des probiotiques
  4. Multiplier les teneurs en vitamines et les antioxydants. Par exemple : la choucroute est beaucoup plus riche en vitamine C que le chou blanc !
  5. Améliorer la digestibilité des aliments : grâce aux enzymes produites lors de la fermentation qui rendent les aliments moins irritants
  6. Détruire certaines substances nocives, nitrates, pesticides…
  7. Modification des saveurs…. Comme le vin ou le fromage, les aliments s’affinent avec le temps et continuent à évoluer.

Convaincu(e) ? 😊

Comment ?

Différents aliments peuvent être fermentés. Je vous liste ici ceux que je consomme au quotidien. Il y en a évidemment bien d’autres…

  1. Les légumes lactofermentés

C’est un procédé ultra simple. Des recettes suivront…Mais en gros, il vous faut de l’eau, du sel, des bocaux hermétiques et des légumes. Cela prend 10 minutes ! Puis, un peu de patience : cela prend par la suite plusieurs semaines d’attente pour qu’ils soient prêts à être dégustés mais comme dit précédemment, ça conserve (quasi) indéfiniment…

  1. Le levain

Hé oui, un levain c’est de la fermentation ! Les pains et autres pâtisseries au levain vous apporte donc les bienfaits listés ci-dessus à condition qu’ils soient de bonne qualité évidemment (je doute que les pains industriels au levain soient aussi riches).

  1. Le kéfir de lait

Une moyen simple et efficace pour réaliser soi-même ses yaourts et fromages. Il suffit de posséder des grains de kéfir de lait, du lait frais et un bocal. Les grains se trouvent dans certains magasins bio mais la plupart du temps ne s’achètent pas. Il suffit de trouver un gentil donneur qui vous fournira votre première famille de grains. En les soignant bien, ils se multiplieront et vous pourrez à votre tour, fournir des petits grains à une autre famille. Si vous souhaitez plus d’infos pour trouver ces grains, n’hésitez pas à m’envoyer un mail via la page contact de ce site (ici). Je vous partagerai mes bons plans…

  1. Le kéfir de fruits

Exactement le même principe qu’avec le kéfir de lait mais avec d’autres type de grains. Cette fois que crée-t-on ? Une boisson fraiche et naturellement pétillante à laquelle vous pouvez rajouter toute sorte de fruits. Un délice ! Comme pour le kéfir de lait, n’hésitez pas à me contacter pour plus d’infos.

dav

Plus qu’à s’y mettre les amis !

Belle journée.

Noémie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :